Pourquoi choisir la Grande Distribution ?

La Grande Distribution n’est pas prisé de tous. Selon un article lu il y a quelques temps, seul 4% des diplômés d’école de commerce choisissent ce secteur. Alors oui, c’est vrai, les clichés n’ont pas changé, mais les métiers eux ont beaucoup évolué.
D’ailleurs, pour un premier job, un métier en magasin peut se révéler être un bon tremplin pour votre carrière. La large palette d’activités vous permettra de vous jauger et de savoir à l’avenir si vous souhaitez d’évoluer au sein d’un magasin, ou soit vous spécialiser pour vous orienter vers des fonctions transversales.

Un bon compromis entre la vente et la créativité

Le principal atout de la fonction d’un chef de rayon, d’un chef de secteur voire d’un directeur, c’est tout simplement sa capacité à cumuler les activités. La polyvalence est de mise et un atout essentiel pour réussir. Ainsi, de nombreuses fonctions sont explorées.
La négociation fait la force des bons gestionnaires. Pas le droit à l’erreur. Il faut être capable pour chaque opération commerciale de s’assurer de bonnes ventes, une bonne rentabilité et une cohérence avec la politique commerciale que vous menez. Plus les opérations sont importantes, plus les décisions ont un intérêt, et plus d’adrénaline du challenge se fait ressentir. 
Le merchandising est tout un art. C’est lui qui dynamise vos ventes. C’est à lui que revient le mérite de créer des affinités avec les produits. Des connaissances précises de chacun d’entre eux est primordiale. Le merchandising assure d’une part un confort d’achat pour le client, et d’autre part une rentabilité optimum pour le responsable de rayon. Il faut trouver le bon compromis. Cela nécessite d’avoir un certain sens de l’esthétique, des qualités de visionnaire (détecter des marchés niches), et suffisamment d’empathie pour se mettre dans la peau du client car au final c’est lui qu’il faut séduire ! 
La management : les rayons ne fonctionnement pas tout seul ! Il faut s’assurer de fidéliser son équipe, de la motiver, de la rendre la plus efficace possible. Là aussi, ce n’est pas une mince affaire. Le management pourrait être d’ailleurs considéré comme le ciment de la réussite d’un magasin. 
Un responsable peut également enrôler la fonction de graphiste, de concepteur-rédacteur… C’est aussi son rôle de sortir des sentiers battus et de proposer ses propres affiches (ILV / PLV) et ses propres slogans, plus ou moins accrocheurs. Cela dépend des facultés de certains.
La gestion est au coeur de la vie d’un responsable. Il est évidemment nécessaire de savoir analyser un compte d’exploitation, de piloter sa marge, d’étudier des tableaux de bords… 
On retrouve également une fonction de ressources humaines : un directeur, mais aussi les chefs de rayons dans certaines structures s’assurent du recrutement de leur salariés. Certes, les CVs ne se bousculent pas au portillon, mais un candidat lambda peut se révéler être une vraie pépite. Il s’agit là d’avoir l’oeil pour savoir détecter le potentiel !
N’oublions pas également qu’un responsable est garant de sa propre politique commerciale, en accord avec sa direction évidemment, mais aussi avec la politique du groupe. De grande libertés sont accordés. L’initiative est très largement encouragé.

Des passerelles existent

Bien que jugé bancales, des passerelles internes vers les centrales d’achats existent. Pour cela, il faut toutefois justifier d’une connaissance certaine du terrain. Connaître le fonctionnement d’un magasin et les produits peuvent être des atouts si un jour vous souhaitez évoluer chez un fournisseur, dans un service merchandising, vers un service achat… Les postes sont très prisés.
En vérité, ces postes sont accessibles par piston par cooptation, et à l’unique condition d’avoir «servi» son enseigne, un peu comme à l’image d’un militaire qui aurait servi sa nation. Non je déconne #EnfinPresque. En effet, pourquoi les magasins se sépareraient-ils de leur meilleurs éléments alors qu’ils ont déjà du mal à les embaucher ?

Vers une Grande Distribution 2.0. ?

Force est de constater que la Grande Distribution accuse toujours un certain retard en matière nouvelle technologie. Il a fallu notamment attendre une dizaine d’années pour que les grandes enseignes s’essaient aux courses par internet (voir article sur le Drive ici). Bref.
Face aux potentiels et aux enjeux de la communication, et face aux développement des réseaux sociaux, la Grande Distribution commence sérieusement à s’infiltrer à travers la création de page Facebook, de compte Twitter entre autres, mais manque très probablement d’adeptes capables de se démêler dans les ficelles du web. Et c’est là que peuvent intervenir notamment les «Yiers», cette jeune génération réputé comme étant de vrais potentiels pour les entreprises. Si vous n’avez pas tout suivi, lisez plutôt ceci
C’est donc dans ce contexte qu’arrivent certains diplômés, ou apprenti qui tentent tant bien que mal de se faire une place dans ce milieu de la Grande Distribution. Pourquoi ne pas oser ? Rien se sert d’aller chercher de l’or quand on en a entre les doigts (proverbe perso). Face au manque cruel d’imagination de la Grande Distribution, cela pourrait être un moyen utile de se forger une autre activité qui pourrait bien faire des émules. A chacun de sauter le pas.
Vous l’aurez compris, le métier touche plusieurs domaines. Dans ce secteur, la passion pour la vente et le goût du terrain reste des maillons essentiels. La réussite tient également de la chance, mais aussi, et surtout du degré d’investissement, et sans passion, l’envie de s’investir est inexistant. Le relationnel a aussi son rôle à jouer… Cependant, pour reprendre les paroles d’un directeur, n’oubliez pas que professionnellement, «il ne suffit pas d’être connu, il faut aussi être reconnu».


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s