Une rentrée placée sous le signe du Drive

Début aujourd’hui d’une série d’articles consacrés au Drive. Véritable RÉVOLUTION et RÉVÉLATION, le Drive a su s’imposer dans les ménages français. Après avoir tenté près de 2,3 millions de consommateurs, la rentrée 2012 pourrait avoir valeur de test. Les grands chantiers commencent pour ce e-service.
Depuis un an déjà, le Drive ne cesse de conquérir le coeur les habitudes d’achat de nos chers consommateurs. Si bien, que Carrefour – après un début manqué – et Leclerc en ont fait leur priorité pour 2012. Chaque mois de nouveaux points de retraits sortent de terre. Un service qui doit maintenant être confirmé. La rentrée des classes sera d’ailleurs sans doute un premier test.
Parmi les sentiments recueillis par les «consonautes», le Drive doit son succès à la praticité et au gain de temps que génère un tel service. Corvée pour certains, faire ses courses est devenu une facilité pour de nombreuses personnes soucieuses de dépenser leur temps libre autrement qu’en poussant un caddie. Les enseignes se sont ainsi doté d’un service avec une gratuité désormais quasi généralisée. Seuls quelques magasins U font supporter encore un poids de quelques euros cumulé sur la commande. 
Parmi les grands moments de l’année au sein d’une famille, la rentrée des classes tient sa place sur le calendrier. Moment phare, tant commerciale que dans la vie d’un enfant, elle est aussi source de soucis pour de nombreux parents qui doivent se sortir du casse-tête de la fameuse LISTE préparé par les professeurs. D’ailleurs, cette fameuse liste causes quelques disputes tant les intitulés sont parfois aussi tordus qu’incompréhensibles pour un individu lamba. Jugez plutôt : «petits carreaux cahier 96 pages 24x22cm», «Cahier grand carreaux 21×29,7cm», «feuilles mobiles 21×29,7 grands carreaux», «papier canson 180g/m2», «crayon HB2» et j’en passe.
C’est dans ce contexte que le Drive peut amplifier son succès, surtout chez les familles peu ferventes du service à l’accoutumée. Ainsi, afin d’éviter toutes bousculades et précipitations dans les allées, quoi de mieux que de choisir ses produits dans son canapé et au calme ! Je me demande encore ce qui freine les familles… Pour le moment seul Leclerc, Auchan et Casino semblent avoir misé sur cet évènement en misant sur un e-merchandising adapté. Aucune trace d’encarts dédié chez les concurrents. Étonnant.


Une rentrée scolaire placée sous le signe du Drive et aussi de la séduction donc pour les enseignes. Largeur de l’offre. Prix. Efficacité. Un évènement indéniablement à ne pas manquer pour les distributeurs qui pourraient bien encore conquérir de nouveaux clients. Alors, qui du préparateur e-commerce ou de la mère de famille passera le plus de temps dans les rayons ? On fait les paris ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s