Écologie : Leclerc sacrifie son ticket

2020 : zéro prospectus. Le projet peut sembler ambitieux, certes, mais l’avancée du digital pré-augure ce pari lancé par l’enseigne indépendante Leclerc. Depuis 2010, les chantiers commencent à s’accélérer pour habituer le consommateur à ce nouveau partage de l’information. Et un des premiers à en faire les frais, c’est le ticket de caisse. Ce geste bien connu de tous vit ses dernières heures.
En effet, en ce début d’année, une nouvelle récente évolution vient faire son apparition : la disparition du ticket de caisse. Souvent destiné à finir à la poubelle, leur impression sera dès lors soumis au choix du consommateur. Seul une dizaine de magasin de l’enseigne ne sont pas affiliés au projet. Avec cette nouvelle avancée, Leclerc crée donc le ticket de caisse électronique. Pour tous les clients porteurs de la carte de fidélité, le ticket de caisse peut donc être visualisé sur le smartphone. 
Par ailleurs, après la création en 2010 de l’application sur IPhone, le nouveau déploiement des pages Facebook pour chaque magasin et l’arrivée sur passbook démontre aussi la criante volonté de l’enseigne à se rapprocher des nouvelles technologies pour asseoir sa communication et renforcer son image sur les réseaux sociaux. Bien évidemment, de mon humble avis, cela comporte des risques car personne ne peut savoir l’impact qu’auront Facebook et Twitter ces prochaines années. 
De plus, et vous l’aurez peut-être remarqué, Leclerc est en train de dématérialiser ses prospectus. Ainsi, cette année, de nombreuses opérations commerciales (dont Pâques, le nouvel an chinois et la Saint-Valentin) n’ont pas fait état d’impression sur papier. L’information étant exclusivement relayée sur le site web de l’enseigne. C’est un début. Pour le moment, les ventes ne semblent pas trop en souffrir. 
Enfin, derrière une image rondement menée sur un fond vert d’écologie, se cache aussi une réelle envie de faire la chasse aux économies. Une économie de plus en moins ! Après la disparition des sacs en magasin, et prochainement des prospectus dans les boîtes aux lettres, Leclerc accentue son image d’entreprise écolo et supprime aussi les frais inutiles… 

Toujours est-il que cette migration du papier vers le digital annonce une nouvelle ère pour les enseignes de distribution. Reste à savoir comment les concurrents vont désormais réagir. À suivre.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s