Pourquoi j’ai mangé mon père ?

//www.facebook.com/plugins/like.php?href=http%3A%2F%2Fwww.jebosseengrandedistribution.com%2F2013%2F04%2Fpourquoi-jai-mange-mon-pere.html&send=false&layout=standard&width=450&show_faces=false&font&colorscheme=light&action=recommend&height=35&appId=346845332102835

L’humeur du mois d’avril…

Non. 
Non, je ne vous résumerai pas le célèbre opus de Roy Lewis. Non. Je n’ai pas mangé mon père. Encore moins ma mère. Et non je n’ai pas mangé contre mon gré de cheval ces derniers temps… #Oups
Oui. Hélas. Il fut un temps, jadis, encore proche, où l’Homme n’était pas qu’un simple loup pour l’Homme. À l’instar de l’époque du fidèle d’Ernest, le héros de Roy Lewis, n’oublions pas ce temps révolu de la préhistoire. Là où toutes ces petites inventions, initiées par son père Édouard, avaient pour unique but l’amélioration et le confort des individus. Ces inventions modernes où tout avait du sens pour notre quotidien. Il fut un temps donc où invention rimait avec amélioration et non pas capitalisation des intérêts individuels.
L’Homme moderne, peuplade fantomatique à laquelle nous appartenons, a pris lui le soin de faire l’inverse en développant toutes sortes d’astuces pour user notre santé et développer les intérêts financiers propre aux dirigeants des hautes sphères de la consommation. 
À l’initiative d’un certain personnage qui utilisait du charbon pour dessiner des silhouettes sur des rochers, l’Homme moderne dessine à la craie blanche des équations sur un tableau noir, que nous slashers, aussi communément appelé génération Y, devront solutionner avec les quelques bouts de craie qu’ils nous resteront.
Évidemment, plus qu’une simple question «Pourquoi j’ai mangé mon père ?» amorcent aussi bien d’autres interrogations quant au dessein de l’Homme.
S’automutiler ? S’autodétruire ? S’autoaffranchir aux diktats imposés par le capitalisme et la société de consommation ?
Et si on changeait ?
Souvenez-vous. Ernest était le fils d’Édouard, ce fameux père inventif. Il était simple spectateur du théâtre qui opposait son père à son oncle Vania. Cet oncle jaloux qui lui voyait d’un mauvais oeil toute cette masse de progrès pour sa génération – bien qu’il en profitait lui aussi des bienfaits que cela pouvait générer pour sa tribu. À la fin du livre, Édouard devient fou. Ernest fini par le manger.
Nous sommes aussi cette génération (Y) d’Ernest : autrement dit, simple spectateur des agissements de nos aînés. Autour de nous, quelques oncle(s) Vania pointent également le bout de leur nez : des organisations mondiales, des personnalités, des associations de défense entre autres… Au fond, nous sommes sans doute de ces Ernest qui finiront par prendre le pas sur cette génération d’aînés, qui finira par devenir folle elle aussi. Un krach boursier, une catastrophe majeure, un bug mondiale – que sais-je (!?) – sonneront le glas de ce cercle vicieux dans lequel nous sommes englués. Nous en subirons indubitablement les conséquences, mais nous aurons le pouvoir d’amorcer le changement.
Qui seront demain, ceux qui sauront se muer dans la peau d’un Ernest acteur ? Ceux qui lutteront – non pas contre l’Afrique orientale comme Édouard – mais contre cette société de consommation ? 
La grande distribution, qu’elle le veuille ou non, devra être acteur de ce nouveau virage. Nul doute que ce sera le credo de ralliement de demain. Qui donc osera l’initier ? 
Qu’on nous fasse manger du cheval, cela n’a finalement point d’importance. Que nos aînés se mangent entre eux pour mieux nous laisser régner, ÇA c’est important. Continuons à rester spectateur en attendant mieux demain pour mieux manger nos pères.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s