L’adjoint : ce Super ELS

//www.facebook.com/plugins/like.php?href=http%3A%2F%2Fwww.jebosseengrandedistribution.com%2F2013%2F09%2Fladjoint-ce-super-els.html&width=450&height=80&colorscheme=light&layout=standard&action=like&show_faces=true&send=true&appId=346845332102835

En cette semaine de rentrée des classes, voici une humeur du mois de septembre qui devrait augurer le mois que j’ai préparé, dans lequel le marché de l’emploi et les jeunes seront clairement mis en avant.
À l’instar d’un précédent article dans lequel je m’interrogeais sur l’effervescence des annonces offrants des postes d’adjoints, continuons aujourd’hui à expliciter le rôle de ce poste qui fleurit ici et là et dont la consonance reste encore floue et ambigüe pour beaucoup de jeunes diplômés.
Car disons-le clairement, à moins d’être mobile aujourd’hui, le marché de l’emploi des postes à responsabilités est plus ou moins saturé. Il est principalement occupé par des néo-cinquantenaires ou soixantenaires. Peu de postes sont disponibles, et la tendance économique actuelle ne permet pas le développement aisé de nouvelle activité. Avec des hypermarchés qui réduisent leur effectifs jusqu’à 10%, les magasins ont davantage tendance à réduire leurs masse salariale et l’emploi pour les jeunes s’en fait cruellement ressentir. Bref. 
Pour continuer donc à faire rentrer du sang-neuf, et devant la difficulté évidente d’incorporer dans ses effectifs de jeunes têtes diplômées, certaines enseignes de la grande distribution usent d’astuces, parmi laquelle proposer un poste d’adjoint ou second de rayon, tremplin – sur le papier – vers un poste à responsabilités. Un moyen plutôt judicieux d’apprécier sur le terrain le potentiel, ou pas, du candidat. 
Mais dans les faits qu’en est-il ? Quelles sont ces attributions ? J’en parlais déjà dans ce précédent article, «un adjoint est un employé version améliorée dont on assure – non sans promesses – une évolution rapide à l’unique condition qu’il s’investisse suffisamment». Je compléterais la définition en disant que l’adjoint en grande distribution est avant tout un super-ELS capable d’en faire plus et surtout mieux qu’un employé lambda.
Oui. Un Super ELS. Un candidat ultra-motivé qui ne rechigne pas à la tâche et qui accepte de faire des heures supplémentaires sans gain pour son porte-monnaie. Un candidat qui passera son temps à tirer des palettes pour mettre en rayon mettre en rayon mettre en rayon mettre en rayon à des fins de remplacement de salariés malade ou absent. Et dire qu’il y a des enseignes intégrés qui embauchent des Bac+5 pour faire ce travail…
Oui adjoint ou second de rayon est un passage probablement obligatoire pour devenir un responsable complet d’un rayon en grande distribution. Encore faut-il que les paroles soient tenues…



Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s