L’Enquête : "Comptez-vous vraiment vos heures ?"

//www.facebook.com/plugins/like.php?href=http%3A%2F%2Fwww.jebosseengrandedistribution.com%2F2013%2F12%2Fcomptez-vous-vraiment-vos-heures.html&width=400&layout=standard&action=recommend&show_faces=false&share=true&height=35&appId=346845332102835

!function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0],p=/^http:/.test(d.location)?’http’:’https’;if(!d.getElementById(id)){js=d.createElement(s);js.id=id;js.src=p+’://platform.twitter.com/widgets.js’;fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs);}}(document, ‘script’, ‘twitter-wjs’);
Vous avez été nombreux à répondre ces 20 derniers jours à la question : « Professionnels de la grande distribution alimentaire, comptez-vous vraiment vos heures ? » et je vous en remercie. L’étude des quelques 250 réponses*  que j’ai obtenues permet de tirer plusieurs enseignements. 
Souvent taboues, les heures des responsables de rayon des enseignes alimentaires attisent la curiosité de bon nombre d’entre vous. Que vous soyez responsable en poste ou en devenir, ou étudiant attiré par le secteur de la grande distribution, je suis sûr que ces résultats vous intéresseront.

* Première tendance

Tout d’abord, à l’issue du premier tableau se dessine une première tendance : 
plus d’un tiers des professionnels du secteur travaille au-delà des 53h/semaine. Un chiffre qui n’a en somme rien d’étonnant, les heures supplémentaires – de surcroît non-rémunéré – étant en effet coutumière de la grande distribution.
2 enseignes semblent offrir des rythmes effrénés : Carrefour et Géant Casino. En effet, plus du quart des professionnels des enseignes travailleraient plus de 60h/semaine : 29% pour Carrefour ; 25% pour Géant Casino. Après analyse, E.Leclerc et les Hard Discounters semblent aussi offrir des rythmes de travail soutenus à ses salariés. 41% des salariés des discounters atteignent les 53h hebdomadaire. Ils sont plus du quart chez E.Leclerc.
Chez Auchan et Système U, le seuil des 50h hebdomadaire est rarement dépassé par les managers de rayons. Les chiffres d’ailleurs se ressemblent : 14% seulement vont au-delà des 53h, et moins d’un salarié sur 10 atteint les 60h/semaine.
Difficile de tirer toutefois une première analyse sans information complémentaire, mais ce tableau révèle une première tendance, celle de savoir que les 35h n’existent pas en grande distribution. Ce n’est un secret pour personne. Notez  également des fortes disparités selon les enseignes. Une tendance qui se confirme tout au long des résultats.

Tableau dynamique pourcentage des salariés par enseignes et par tranche d’heures travaillées

* Quel statut ?

La grande distribution contient dans ses rangs des motivés, des passionnés. C’est un secteur dans lequel chacun cherche à faire ses preuves pour évoluer dans la hiérarchie. Faire des heures à tout bout de champ fait partie inhérente du métier. Mais les volontés et motivations des salariés, sont-ils en accord avec les contrats signés ? 
Si à travers ce tableau, près du tiers des cadres exécutent plus de 60h/semaine, ce qui peut sembler « normal » dans ce secteur car les cadres étant au forfait jours, il n’est en revanche pas lucide de voir apparaître des employés travaillant au-delà des 46h. Il est vrai que ce n’était pas explicité dans le sondage si ces heures supplémentaires étaient rémunérées ou non, mais faut-il vraiment le préciser ?! 
Les horaires contraignants du secteur ne sont donc pas une légende. En témoignent ces résultats. Environ 60% des cadres travaillent au-delà des 53h/semaine. Les agents de maîtrise ne sont pas en reste. En effet, plus de 70% d’entre eux travaillent au-delà des 46h/semaine. Des chiffres élevés.
Tableau dynamique pourcentage salariés par statut et tranche heures travaillées

Vous l’avez sans doute observé, on s’aperçoit une nouvelle fois des disparités entre les différents statuts. Tous les salariés ne semblent pas logés à la même enseigne. C’est pourquoi, il me semblait intéressant d’accompagner ces commentaires par le tableau suivant, qui regroupe les statuts en fonction des groupes de distribution, qu’il soit intégré (Auchan, Carrefour, Géant Casino, Discounters), et les indépendants (E.Leclerc, Intermarché, Système U). 

Une première analyse se dégage. 80% des responsables des enseignes intégrés sont au moins agent de maîtrise. Inversement 80% des responsables des enseignes indépendantes sont soit employé, soit agent de maîtrise. Chez les indépendants, moins d’un responsable sur 5 est cadre. Si les contrats cadres sont un moyen pour les enseignes de se soustraire du problème des heures supplémentaires, ce tableau permet d’apprécier les largesses dans les contrats de travail des indépendants.

Tableau dynamique pourcentage salarié groupe de distribution et statuts salariés

Continuons avec cette segmentation : un premier enseignement nous a démontré que les politiques RH variait selon les enseignes intégrées/indépendantes. Alors d’après vous donc, travaille-t-on plus selon la catégorie à laquelle on appartient ? Ce tableau suivant est en étroite corrélation avec le précédent, et démontre qu’on semble travailler davantage chez les intégrés – 41% au-delà des 53h -, contre 33% chez les indépendants. Un lien étroit avec les contrats cadres qui doivent justifier de telles amplitudes de travail. 

Tableau dynamique pourcentage salarié groupe de distribution et tranche heures travaillées
Terminons l’étude avec un dernier tableau. L’expérience du secteur, qui pourtant domine largement la qualité du diplôme, ne conditionne en vérité par le statut, ni les responsabilités. En témoignent donc les résultats suivant que je vous laisse constater par vous-même.

Tableau dynamique pourcentage salarié par tranche d’âge et statut

* Analyse 

La grande distribution semble faire figure d’exception dans le domaine social. Il n’est toutefois pas question de jeter un pavé dans la mare sur la manière d’agir de telle ou telle enseigne. Cette enquête doit avant tout servir d’information pour lever les doutes des nombreux postulants au secteur. C’est aussi une manière de comparer sa situation vis-à-vis des concurrents. 
Toujours-est-il que plusieurs interrogations peuvent être soulevées. En effet, si les heures supplémentaires font partie du « package » du manager en grande distribution, l’encadrement de ces dernières restent dans un flou total. Absence de pointeuse, de représentants du personnel, de syndicats, signature de feuille d’heures douteuses, tous les salariés ne sont pas logés à la même enseigne, et nombreuses sont les pratiques pour contourner le système.
Parmi ce qui constitue le « package » du manager de rayon et qui complète l’adage prétextant qu’il ne faut pas compter ses heures, les heures de permanence et les heures de présence font facilement grimper le quota d’heures des responsables. Elles sont parfois essentielles, mais aussi souvent injustifiées. Des contenus contre-productifs qui contribuent à la démotivation et l’inefficacité du salarié, et apporte peu à l’entreprise si ce n’est l’épuisement du responsable. Bref.

À l’heure où la qualité de vie est une notion importante pour chacun des salariés, la grande distribution semble inadéquat pour bon nombre de salariés. Il est évident qu’on n’a rien sans rien, mais certains commentaires que vous m’avez soumis, parfois avec ironie, laissent présager des pressions, des difficultés, des ras-le-bol, voire un désamour du secteur. Parmi eux, je retiens des « Smic horaire… », « de pire en pire », « il y aurait trop à dire », « plus de vie!! », « TOUT VA BIEN »… Autant d’objections qui témoignent du climat social qui règne actuellement dans les entreprises. 

Résultats d’une enquête que j’espère avez eu plaisir à découvrir.  Surtout, faîtes-vous votre propre analyse et n’hésitez pas interagir en commentant en bas de cette page ou par mail jebosseengrandedistribution@gmail.com ou via La page Facebook du blog.

———————————————————————————————————————–
* certaines réponses ont été regroupées : ED/DIA avec Hard Discount notamment. Les réponses des enseignes entre autres Décathlon (2), Leroy Merlin (1), Monoprix (2), Métro (1), Match (4), Cora (1) n’ont pas été comptabilisés car l’échantillon recueilli était trop faible (>5) et n’était donc pas représentatif de l’ensemble de l’enquête. Au total, 220 réponses ont été retenues. 112 pour les enseignes intégrés, 108 pour les indépendants. Parmi les enseignes représentées, les responsables de l’enseigne E.Leclerc ont cumulé 54 réponses suivent Carrefour (50), Système U (28), Intermarché (24), Auchan (21), Hard Discount (19), Géant Casino (12), Simply market (12). Réponses obtenues entre le 11/11/2013 et le 02/12/2013 via formulaire de réponse Google Drive. Total de 17 commentaires enregistrés. 

Publicités

11 commentaires

  1. Merci, pour cette enquête.
    Une entreprise intéressante est LIDL. Souhaitant sortir du hard-discount, cette entreprise multiplie les opérations de communication. Etant moi même à la recherche d'un emploi, ils sont présents à chaque salon pour l'emploi, font de la publicité pour leur recrutement dans la presse quotidienne, ont une chaîne Youtube… Mais les récits au vitriol concernant les conditions de travail et les récentes grèves contrastent avec l'image de la « marque employeur » qu'ils souhaitent donner.
    Moralité : la grande distribution tout le monde pense bien la connaître, parce tout le monde va y faire ses courses. Alors que derrière les rayons bien achalandés, la réalité est assez rude.

    J'aime

  2. Bon travail, dommage que votre échantillon n'ait pas été plus précis avec le même nombre de contributeur par enseigne et par format de magasin. Si les statuts semblent cohérents avec la réalité, je suis dubitatif pour ce qui est du nombre d'heure chez les indépendants… Principalement parce que les « chefs de rayon » sont souvent soit employés, soit agent de maîtrise. Les cadres chez les indépendants remporteraient probablement la palme de ceux qui font le plus d'heures…
    Parmi les réponses obtenues, sauriez-vous si la majorité était située en hypermarché ou supermarché ? Parce que le nombre d'heures dépend également du niveau de responsabilité…
    Un chef de rayon épicerie chez inter/super U/Leclerc (quand il est statut employé) ce n'est pas vraiment le même travail qu'en hypermarché au poste de manager PGC.

    J'aime

  3. Article intéressant mais je suis un peu réservée quant à la représentation exacte des réponses. En effet, je crains qu'elles n'émanent surtout des salariés (tous niveaux/status confondus) faisant le plus d'heures supplémentaires. Je m'explique: les « plus gros travailleurs » ont probablement plus de raisons de démontrer leur zèle (acharnement?) que les « plus petits » qui, eux, n'estiment pas aussi important de répondre. On dit bien d'ailleurs, que les mécontents se font 7 fois plus entendre que les contents…

    J'aime

  4. Il ne s'agissait aucunement de permettre aux mécontents de s'exprimer ! L'idée de l'enquête était simplement de mettre en lumière des vérités inavouées en grande distribution. Tous les managers font des heures, mais c'est tabou.
    Tous les sondages ne détiennent pas une vérité, mais elles permettent surtout de se donner un avis et d'éclairer certains doutes. Enfin, j'avais surtout envie de faire quelque chose de personne n'avait jamais oser ! 🙂

    J'aime

  5. Vous aurez beaucoup de surprises concernant les indépendants. Les statuts ne sont pas les mêmes, mais l'investissement est tout aussi important !
    Les tableaux croisés permettent d'extrapoler certaines réponses que vous vous posez. Évidemment, impossible de comparer plus finement chaque données : il y a trop de vecteurs à prendre en considération (format de magasin, taille du magasin, effectif, statut, salaire…).
    J'ai privilégié un questionnaire court pour espérer récupérer le maximum de données. Ceci étant, cette enquête permet avant tout de se donner une idée sur un tabou en grande distribution et mettre en valeur certains préjugés qu'on peut se faire sur ce secteur.

    J'aime

  6. Je l'avais bien compris ainsi^^
    Mais c'est justement parce que le sujet des heures sup' est tabou que les plus touchés se sont certainement plus exprimés que les autres, et ils ont eu tout à fait raison, mais c'est ce qui risque de fausser un peu le résultat.
    Cependant, merci pour cette enquête qui a dû demander beaucoup de temps et d'énergie, et qui met en lumière tout la face cachée de la Ô combien exigeante grande distribution!

    J'aime

  7. Enquête très intéressante qui révèle bien la réalité dans la grande distribution sur les « heures bénévoles » des chefs de rayon.Je suis chef de rayon contrat 41 h /hebdo pour 1899 bruts, réalité 55 -60 h pour semaine normale et quand reimplant, inventaire qui soit fiscal, intermediaire ou d'un autre rayon et bien j'ai pu touché 77 h dans ma semaine… consq  » burn out » : 3 semaines d'arret que je n'ai pas pris evidemment, est ce là que l'on veut en venir dans ce secteur, est ce que ces heures qui sont pour beaucoup  » de presence » sont reellement necessaires ? productives ? il ne faut pas oublier que les salariés sont des vecteurs de communication, je ne pense pas que cela donne une bonne image de l'entreprise, arretons cet epuisement que tout le monde croit etre necessaire, cela valait bien il y a 20 ans mais aujourd'hui ?

    J'aime

  8. 25 ans de distrib jamais de compte d'heure plus de hobby plus de vie perso 10 villes traversées et toujours une motivation intacte et une belle passion. Et pourtant un salaire dérisoire, le mépris de la hiérarchie, la chasse au personnel syndiqués ou en passe de le devenir ça aussi c'est une réalité, enfin surtout chez les franchisés. Allez rigolez cette année j'ai 15 jours de congés annuels
    figurez vous que je bénéficie d'une faveur!!!!!!

    J'aime

  9. Lidl en entrepot est un travail de cadence infernale ahuri !!!!!!!!!
    en tant que préparateur de commandes, il demande toujours plus ou un quotas inexistant en France. hors on ais payé à l'heure et non au prorata quotas .
    physiquement c'est inhumain et dangereux psychologiquement que physiquement. capitale s'enrichisse sur nos dos.
    divisé pour mieux régné une technique à faire peur culpabilisante … désobéissé ! travaillé normalement et connaitre les lois pour rappelé les abus souvent désabusé .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s