Responsable en grande distribution, et après (1/2)

//www.facebook.com/plugins/like.php?href=http%3A%2F%2Fwww.jebosseengrandedistribution.com%2F2014%2F01%2Fresponsable-en-grande-distribution-et.html&width=450&layout=standard&action=like&show_faces=false&share=true&height=35&appId=346845332102835


!function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0],p=/^http:/.test(d.location)?’http’:’https’;if(!d.getElementById(id)){js=d.createElement(s);js.id=id;js.src=p+’://platform.twitter.com/widgets.js’;fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs);}}(document, ‘script’, ‘twitter-wjs’);
Cette question, vous êtes certainement nombreux à vous la poser. Bien intégré dans votre entreprise qui vous a fait les yeux doux pour vous engager, vous voilà chef de rayon au sein d’une enseigne de la grande distribution. Alimentaire ou spécialisée, les fonctions se ressemblent mais possèdent quelques particularités. Avant d’évoquer dans un second article les perspectives du métier, dissocions indépendants et intégrés.
Chez un indépendant (Leclerc, Système U, Intermarché), vous êtes chef de rayon. En véritable patron d’un centre de profit, vous êtes responsables à 100% du chiffre d’affaires sur lequel vous êtes objectivé par votre direction. Responsable merchandising, responsable achat, responsable marketing, management, et gestion, tels sont les rôles qu’incombe le poste. Oui, autrement dit, vous agissez tel un vrai chef d’entreprise. 
Chez un intégré (Carrefour, Auchan, Casino Monoprix, Décathlon), vous êtes manager de rayon. Le terme paraît plus pompeux, et derrière cela, le poste dispose en vérité de moins de responsabilité qui n’en a l’air. Placé sous un fonctionnement centralisé dont il doit appliquer les directives, le manager dispose de moins de marge de manoeuvre que ses confrères indépendants. La responsabilité du poste tient davantage à l’animation d’équipe. Un jeune manager peut à la sortie de l’école gérer une trentaine de personnes – dixit les différents témoignages que je peux parfois recueillir.
Toutefois, que l’on provient de chez un indépendant ou un intégré, les qualités requises restent les mêmes : endurance, résistance physique, dynamisme, esprit d’initiative, force de proposition, curiosité, maîtrise des chiffres, fédérateur, sans oublier la passion. Car oui sans cette dernière, inutile d’espérer briser quoi que soit dans ce milieu : passion produit, passion du commerce, du management, ce métier en nécessite un minimum pour faire ses armes et avancer.

Métier bien peu valorisant pour la plupart des jeunes actifs, le métier de responsable de rayon en grande distribution se veut réellement enrichissant et motivant, sous couvert évidemment de stress, de pressions… Et pourtant, il y a fort à faire pour les plus motivés. Dans un secteur dominé par de nombreux papys-boomers, il y aura des places à prendre prochainement. Suite au prochain épisode.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s