La grande distribution obligé de donner ses invendus

//www.facebook.com/plugins/like.php?href=http%3A%2F%2Fwww.jebosseengrandedistribution.com%2F2014%2F01%2Fla-grande-distribution-oblige-de-donner.html&width=450&layout=standard&action=like&show_faces=false&share=true&height=35&appId=346845332102835


!function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0],p=/^http:/.test(d.location)?’http’:’https’;if(!d.getElementById(id)){js=d.createElement(s);js.id=id;js.src=p+’://platform.twitter.com/widgets.js’;fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs);}}(document, ‘script’, ‘twitter-wjs’);
Voilà une initiative qui détonne ! Elle provient de nos voisins les Belges : cette initiative a pour projet d’éradiquer, ou du moins freiner, le gaspillage alimentaire. Comment ? En faisant participer la grande distribution…  Explications.
Chaque année ce sont des tonnes, 1,3 milliard de tonnes pour être précis, de denrées alimentaires qui finissent à la benne. Une hérésie quand on sait que des milliers – des millions ? – d’Hommes souffrent de la famine et de malnutrition dans le monde, et qu’il y a également des gens au coin de sa rue qui sont aussi dans le besoin. C’est la raison pour laquelle quelques villes de Belgique ont décidé d’obliger les supermarchés à donner leurs invendus aux associations d’aide alimentaire. Le prétexte c’est le non-renouvellement de leur permis d’exploitation au cas où la règle n’est pas respectée.
Bien plus qu’une simple initiative, cela pourrait prochainement faire l’objet d’une loi, non pas nationale, mais européenne. Une requête a été lancée par Frédéric Daerden devant la Commission Européenne. Dans l’attente.
Toutefois, une telle loi ne réduirait probablement pas le gaspillage alimentaire – ou du moins que partiellement. Même si elle provient à 58% des entreprises agroalimentaires et de la restauration, le reste concernerait les ménages à 42%, où là une politique de prévention mériterait d’ être appliqué.
2014 pourrait dès lors être l’année contre le gaspillage alimentaire. À l’instar de Zéro gâchis, une start-up Bretonne que je vous invite à découvrir qui fait des efforts pour se développer sur l’Ouest de la France, d’autres entrepreneurs pourraient emboîter le pas. Mais seuls ils n’y parviendront pas. En France, le mouvement peine à se généraliser. Hormis quelques mesures comme faciliter le ramassage des aliments chez les particuliers (à Tours) ou la récupération des invendus dans les marchés de gros, il manque un coup d’éclat qui changerait radicalement nos manières de consommer. En plus d’une sensibilisation, la grande distribution et les industriels ont, selon moi, un devoir : celui de savoir mieux gérer leur stock et de faire comprendre aux clients les nouveaux enjeux de la consommation.

L’exemple Belge est selon moi l’initiative la plus concrète connue à ce jour en matière de lutte contre le gaspillage alimentaire . Et si en 2014 la consommation prenait un autre tournant ? Il faut le souhaiter.



Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s