Génération C : génération condamnée ?

//www.facebook.com/plugins/like.php?href=http%3A%2F%2Fwww.jebosseengrandedistribution.com%2F2014%2F02%2Fgeneration-c-generation-condamnee.html&width=450&layout=standard&action=like&show_faces=false&share=true&height=35&appId=346845332102835

!function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0],p=/^http:/.test(d.location)?’http’:’https’;if(!d.getElementById(id)){js=d.createElement(s);js.id=id;js.src=p+’://platform.twitter.com/widgets.js’;fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs);}}(document, ‘script’, ‘twitter-wjs’);
Après la génération Y et ses incertitudes concernant leur avenir, place aujourd’hui à une génération, moins connue, mais qui souffre quant à elle davantage : la génération C.

À cheval entre la génération Y et la génération Z, elle représente une partie infime de la population. Sa caractéristique première ne réside pas dans une tranche d’âge particulière, mais plus dans un évènement que l’histoire lui a réservé.
Génération C, comme pour qualifier ces jeunes adultes qui tentent de se faire une place dans le monde cruel de celui du travail. C pour qualifier leur rapport à l’emploi. C pour crise, dans laquelle le pays est prolongé, et dont les envies de départ à l’étranger se font plus pressantes, comme pour quitter un pays qui n’a pas de place à leur offrir. C pour critique.
C pour « content » traduisez l’anglicanisme « contenu ». Génération connectée, créative, et fidèle artilleur des nouveaux modes de communication, comme si le web était le prolongement d’un nouveau membre. Génération boulimique des réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Instagram, Tumblr, et adeptes des blogs…). Génération qui a appris seule à se créer du lien. 
C pour contrainte. Génération engluée. Génération de transition, spectatrice du passage d’une société au fonctionnement obsolète à celle d’une société nouvelle, et qui marquera l’ère une société collaborative.
C également pour génération combattante, qui ne peut en définitive plus se permettre de dépendre de leurs aïeux. C comme confronté aux difficultés nouvelles d’un monde qui change.

C pour manque de confiance, déçu de n’avoir une place sur le marché de l’emploi, mais qui a les armes pour accompagner le changement.

La série sur les générations introduit par l’Humeur du mois de Février : un théâtre, ses coulisses, ses acteurs…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s