Ça revient cher d’être écolo !

//www.facebook.com/plugins/like.php?href=http%3A%2F%2Fwww.jebosseengrandedistribution.com%2F2014%2F02%2Fca-revient-cher-detre-ecolo.html&width=450&layout=standard&action=like&show_faces=false&share=true&height=35&appId=346845332102835

!function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0],p=/^http:/.test(d.location)?’http’:’https’;if(!d.getElementById(id)){js=d.createElement(s);js.id=id;js.src=p+’://platform.twitter.com/widgets.js’;fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs);}}(document, ‘script’, ‘twitter-wjs’);
Insolite ou pas, il est intéressant de s’interroger sur l’efficacité d’un tel produit.
À droite, la boîte de 260g au prix au kilo de 15,77€ le kilo. À gauche, l’éco-pack de 180g de 2€ plus cher au kilo.

Si le prix au kilo revient moins cher pour la boîte 100g, il reste toujours plus élevé pour la boîte de 260g. Cet exemple n’est en somme pas le seul, et plusieurs rayons, où les éco-recharge fleurissent, offrent également cette même incohérence. Plusieurs interrogations donc : Économie et Écologie vont-ils toujours de paire ? Le distributeur doit-il se porter garant d’une telle stratégie marketing ? Qu’en pensent les clients ?


Advertisements

Un commentaire

  1. Et je suis un écolo. Je peux vous assurer qu'on n'a jamais fait autant d'économies que depuis qu'on a changé de mode de vie. Car qui dit écolo dit démarche écolo, et une démarche se poursuit jusqu'au bout ! Aller au marché (légumes moins cher), faire à manger sois-même, éviter les produits qui contiennent de l'huile de palme (au de là de la santé, ça reste un désastre écologique), faire attention à l'usage de la voiture, privilégier les producteurs locaux et minimiser les intermédiaires, faire attention à comment chaque produit (comestible ou non) est fabriqué, par qui, comment, et sa vie après usage, etc.

    Bref, on distinguera l'écolo « con ». Celui qui prend toujours tout au même endroit, mais au lieux de prendre de la merde, il prend les paquets avec des logos verts. Et puis l'écolo « jusquauboutiste », qui soignera sa démarche dans tous les aspects de son quotidien, jusqu'à se priver de ce qui finalement n'est pas nécessaire et n'est qu'un confort accessoire au prix écologique trop important.

    Au final, ça ne représente que quelques euros par mois en plus sur certains postes, beaucoup de dépenses inutiles en moins, et surtout un coût beaucoup moins cher… pour la planète.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s