Site vitrine des enseignes : intérêt ou indifférence ?

//www.facebook.com/plugins/like.php?href=http%3A%2F%2Fwww.jebosseengrandedistribution.com%2F2014%2F04%2Fsite-vitrine-des-enseignes-interet-ou.html&width=450&layout=standard&action=recommend&show_faces=false&share=true&height=35&appId=346845332102835

!function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0],p=/^http:/.test(d.location)?’http’:’https’;if(!d.getElementById(id)){js=d.createElement(s);js.id=id;js.src=p+’://platform.twitter.com/widgets.js’;fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs);}}(document, ‘script’, ‘twitter-wjs’);
À l’heure où les réseaux sociaux changent les lignes de leur identité web… À l’heure où les blogs épurent leur contenu pour maximiser le confort visuel de leurs lecteurs… À l’heure où le terrain de jeu du commerce de demain est internet… j’ai analysé avec grand intérêt les sites vitrines de 7 enseignes alimentaires : E.Leclerc, Carrefour, Auchan, Intermarché, Système U, Monoprix et Géant Casino. Pourquoi les sites vitrines ? Parce qu’ils représentent l’image de marque de l’enseigne et les informations qu’elles souhaitent véhiculer. Sorte de carte de visite ou brochure commerciale, ces devantures du web se doivent répondre à des critères : épuré, simple, ergonomique, potentiel à générer du trafic tout en valorisant l’image de l’entreprise, etc. Autrement dit, il ne faut pas passer à côté. Et pourtant…
L’analyse se porte sur plusieurs critères : le nombre de liens sur l’onglet horizontal, la présence ou non des réseaux sociaux, les cookies, les liens vers les applications mobiles, l’affichage prix (puisque c’est l’enjeu actuel), sans oublier le design. Ce dernier doit d’ailleurs faire preuve de professionnalisme, de sérieux. Car même si l’esthétique n’est pas une fin en soi, il doit cependant être au service du web afin qu’il soit efficace pour le visiteur.
Évidemment, difficile d’annoter les sites vitrines. C’est purement subjectif. L’intérêt étant d’évaluer si les enseignes éprouvent un intérêt ou si elles le délaissent. Au premier coup d’oeil, la plupart des sites web ne semblent pas avoir connu de refonte depuis bien longtemps. Pas d’animations, surcharge d’informations, logo pixelisé, écriture illisible. L’analyse révèle de belles surprises. 
Les cookies

Leur nombre détermine en quelque sorte l’intérêt que porte l’enseigne à l’analyse de ses clients internaute. Il s’agit d’un outil marketing qui appartient au web et qui ont pour simple fonction de mieux connaître l’internaute.
À ce jeu-là, Carrefour et Monoprix usent le plus de ce témoin de connexion pour entrer dans la vie privée de ses internautes. E.Leclerc suit de près. Système U et Géant Casino semblent moins intéressés par le trafic de leur site vitrine. Même si ça reste un site national, toutes analyses, et chaque chiffre, méritent interprétation. Alors pourquoi les négliger ?

Nombre de cookies par site vitrine d’enseigne
Capture d’écran pour récolter le nombre de cookies utilisés par site
Les +
Monoprix distingue 4 univers de consommation pour définir son offre. C’est relativement clair. Le site de l’enseigne est d’ailleurs la moins fournie en couleurs : 3 couleurs dominantes.
Bons de réduction en ligne : pouvant être considérés comme un outil de fidélisation, 3 enseignes l’ont essayé et l’affiche volontiers.
Pas de publicités inutiles qui parasitent la lecture.
Des bannières publicitaires variées.
Les enseignes manquent de pragmatisme. Il est regrettable que ces sites web ne vendent pas suffisamment leur concept. À défaut de comparateur de prix, les sites vitrines ne vantent pas les mérites de leurs magasins, leurs actions, la qualité de leur offre… 
Les –
Dans l’ensemble, un manque cruel de modernisme. Des polices de caractères différents. Pas d’uniformisation. Des images parfois pixelisées. Des écritures trop fine, parfois illisible.
Malgré la présence de liens vers les applications mobiles, celles-ci restent malgré tout trop isolées.
Absence de vidéos, pourtant le média à la mode sur internet.
L’espace vide grisâtre laissé par Leclerc laisse une impression d’un site en travaux. Cette dernière surprend par son absence d’affichage prix, pourtant crédo de l’enseigne.
On regrette une nouvelle fois de ne pas avoir TOUT sur la même page. Un lien renvoie vers un autre site, ouvre une autre page… Dans l’ensemble ça manque clairement de mutualisation.
Absence d’interactions également. Le visiteur vient chercher son information… puis repart. 
Les liens vers les réseaux sociaux existent, mais uniquement vers Facebook. Quid de Twitter ? Pinterest ? Youtube ? 
On pourrait regretter aussi le manque d’information sur l’actualité du groupe.
À contre-exemple, il y a forcément la bonne initiative. J’en reviens une nouvelle fois à Delhaize – dixit l’enquête sur les applications mobiles. Le site de l’enseigne Belge est épuré et simple dans sa conception.. Peu fourni en couleurs, il apparaît moins chargé, et surtout on prend plaisir à naviguer. Le site s’apparente moins à un labyrinthe, mais davantage à une carte de visite où les données sont choisies et maîtrisées. Certes, il manque un lien vers les réseaux sociaux, mais l’ensemble des critères apparaissent sur un même écran. Inutile de faire défiler longuement. En somme un site qui respecte sa vocation et qui se distingue de la concurrence.

En résumé, des sites vitrines oubliés comme laissés à l’abandon. Peu d’innovation. Rien pour surprendre le visiteurs. Ce dernier surnagent dans un marasme d’informations, forme d’une organisation désorganisée. Le trop d’information tue l’information. Les enseignes auraient à mon sens tout intérêt à s’interroger sur l’efficience de leur communication web et sur ce que veulent réellement les clients, et ce qui les intéressent. À défaut de quantité, il faut indéniablement miser sur la qualité. Un nouvel élan de modernisme pour l’ensemble m’apparaît nécessaire.

En image, l’exemple Delhaize, suivi de quelques captures d’écran signés Carrefour, Intermarché et Système U.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s