"Des idées qui révolutionnent et des victoires à gagner"

//www.facebook.com/plugins/like.php?href=http%3A%2F%2Fwww.jebosseengrandedistribution.com%2F2014%2F05%2Fdes-idees-qui-revolutionnent-et-des.html&width=450&layout=standard&action=like&show_faces=false&share=true&height=35&appId=346845332102835

!function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0],p=/^http:/.test(d.location)?’http’:’https’;if(!d.getElementById(id)){js=d.createElement(s);js.id=id;js.src=p+’://platform.twitter.com/widgets.js’;fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs);}}(document, ‘script’, ‘twitter-wjs’);
Courage ! Il y a toujours quelque chose à faire. Chaque jour nous apporte de nouveaux problèmes à résoudre. Les possibilités ne sont jamais complètement épuisées, ni toutes les places occupées. Une entreprise infiniment modeste peut être un monde d’idées qui donne la joie de vivre. Même dans la sphère des macaronis, des prunes et du café, il y a des idées qui révolutionnent et des victoires à gagner par les jeunes.
Cette citation de Gottlieb Duttweiler, le fondateur de Migros, pourrait réconforter les plus plus réfractaires à choisir la grande distribution. Car dans ce monde cruel, limite violent, psychologiquement usant, et physiquement épuisant, la grande distribution a de quoi refroidir ceux qui se cherchent un confort de vie.
Toutefois, Gottlieb témoigne en quelques lignes de la diversité du milieu : des « macaronis, des prunes et du café », je rajouterai le poisson, le vin, les chips ou les conserves de légumes, chacun peut se trouver un intérêt. 
Alors oui ! Non seulement il y a la place pour les jeunes, mais encore mieux (!), il y a des places à prendre. À défaut de me répéter, la grande distribution manque cruellement de sang neuf, d’idées nouvelles, de fraîcheur, et tant que j’arpenterai les rayons, je ferai de ce blog une tribune pour donner envie aux jeunes d’y travailler. 
Que la jeunesse n’ait pas peur. Qu’elle n’ait pas froid aux yeux. Il faut se battre dans ce monde pour bousculer les codes et sortir certains privilégiés de leur planque, et il y en a ! La grande distribution n’est pas chasse-gardée, et même sans être fils de, j’ai la conviction que le talent se paie un jour ou l’autre. Mon travail ma bataille on pourrait d’ailleurs en faire une chanson dixit Daniel Balavoine. N’ayez pas peur d’enfiler les gants pour sortir du ring ceux qui vont à l’encontre de vos convictions !
Le diplôme est un acquis, un bagage de connaissances. Votre personnalité un atout. Le talent c’est votre valeur ajoutée. Combinez les trois, et surtout, ayez la foi de transmettre le virus à votre équipe. Faites de cette combinaison le moyen d’être un leader d’idées, un leader technique. 
Il n’y a que la vérité du terrain qui compte quand on commence une carrière.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s