Moi, principe de Peter, révélateur d’incompétence

//www.facebook.com/plugins/like.php?href=http%3A%2F%2Fwww.jebosseengrandedistribution.com%2F2014%2F07%2Fmoi-principe-de-peter-revelateur.html&width=450&layout=standard&action=like&show_faces=false&share=true&height=35&appId=346845332102835

!function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0],p=/^http:/.test(d.location)?’http’:’https’;if(!d.getElementById(id)){js=d.createElement(s);js.id=id;js.src=p+’://platform.twitter.com/widgets.js’;fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs);}}(document, ‘script’, ‘twitter-wjs’);
Si la grande distribution est encore un ascenseur social, il n’en demeure aussi pas moins un puissant outil de révélateur d’incompétence, dixit le célèbre principe de Peter.
Le « principe de Peter » ce nom ne vous dit peut-être rien, mais il résume à lui seul bon nombre de situations qu’on peut retrouver dans le monde du travail. La grande distribution n’y échappe, hélas, pas. Par définition, le principe tend à expliquer qu’avec le temps tous les postes sont occupés par des incompétents, et par un salarié incapable d’en assumer la responsabilité. En d’autres termes, plus le temps passe, plus grande est la proportion de postes occupés par des illégitime.
Ce principe est immuable et universel. Ainsi, en ouvrant plus grand les yeux, vous commencerez à reconnaître que votre supérieur est sans doute moins compétent que vous ne le pensez. L’incompétence de ces derniers se révèle dès lors que la charge de travail des personnes compétentes ne cesse de croître. Ainsi si vous débordez de travail, il serait temps de vous poser la question…
C’est ainsi que naissent les usurpateurs, trahi par des faux-semblants, qui  témoignent généralement de beaucoup de mots, pour en réalité peu d’idées. La conséquence : des entreprises qui fonctionnent mal, des salariés « planqués », des inutiles, des egos sur-dimensionnés qui cherchent à satisfaire de prime abord leur confort et leur intérêt plutôt que de penser au bien économique de l’entreprise dont ils ont parfois une partie des rênes en main. Usurpateur de compétences, ils sécrètent sur leurs équipes, parfois nombreuses, de mauvaises ondes et crée une impopularité grandissante. 
La faille d’un supérieur « atteint » par ce principe est décelable à vue d’oeil : absence d’arguments, incapacité à se justifier, personnalité proche du bipolaire qui dicte des ordres parfois contradictoires… Qui en effet n’a pas connu un supérieur absolument absent, incapable d’apporter une expertise ou des méthodes pour progresser, et qui se contentait seulement d’avoir des manières de « petit-chef » obéissant bêtement à des consignes « du-dessus » ? Qui ?
Si aujourd’hui le principe de Peter a de quoi agiter le monde du management, il dévoile aussi une vérité taboue dans le monde du travail : la légitimité de nos responsables. Car à coup de promotion obtenue par protection, les malaises et les ambiances hostiles gagnent du terrain dans les coulisses des entreprises. En définitive, cela génère un désengagement total et une perte de confiance en la société, au risque parfois d’en perdre les meilleurs éléments.
Pour finir, le principe de Peter représente le prolongement caustique de la société, et affine l’état d’esprit d’une génération Y rageuse d’être gouvernée par une minorité d’incompétent. On vous donne l’illusion du droit de rêver, mais en vérité, on cherche à vous mettre la tête sous l’eau pour vous empêcher de respirer.

Légitimité, crédibilité, popularité… Ces vecteurs semblent intimement liés. Et n’en déplaise à la classe politique, le principe de Peter touche tous les domaines. Malheureusement, tout persiste à croire que le principe de Peter a encore de beaux jours devant lui…


Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s