E.Leclerc ramène sa paire

//www.facebook.com/plugins/like.php?href=http%3A%2F%2Fwww.jebosseengrandedistribution.com%2F2014%2F07%2Feleclerc-ramene-sa-paire.html&width=450&layout=standard&action=like&show_faces=false&share=true&height=35&appId=346845332102835

!function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0],p=/^http:/.test(d.location)?’http’:’https’;if(!d.getElementById(id)){js=d.createElement(s);js.id=id;js.src=p+’://platform.twitter.com/widgets.js’;fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs);}}(document, ‘script’, ‘twitter-wjs’);
On peut reprocher beaucoup de choses à la grande distribution, mais penser d’elle qu’elle n’ose pas innover et qu’elle est trop réfractaire aux nouvelles technologies serait une fausse idée. Le E.Leclerc Drive de Toulouse en est l’exemple.
C’est en effet au fief de Pascal Peyraudeau, le Monsieur Drive de E.Leclerc, qu’a lieu une expérimentation osée : les lunettes connectées de Google sont en phase de test ! Une première en France. Bien que cela tienne d’une expérimentation, un succès de ces dernières entraînerait une généralisation et l’idée serait de l’étendre à l’ensemble des Drives de l’enseigne. 
Dans l’hypothèse d’un succès, le commerce amorcera un sérieux virage dans l’ère du digital et des vendeurs connectés. Avec un tel outil, il sera à mon sens difficile de revenir en arrière. Ces lunettes s’annoncent déjà aussi révolutionnaires que le smartphone ou la tablette à leur époque. On ne pourra que saluer la performance de l’enseigne indépendante d’en détenir avant l’heure et avant tout le monde.
Toutefois derrière le coup de com’, on y trouve de réelles utilités comme la possibilité de scanner la carte de fidélité des clients et accéder aux informations de son compte personnel, visualiser ses historiques d’achats, ses habitudes, etc. Son déploiement sera pour l’enseigne un moyen efficace de se trouver un second souffle et de moderniser le retrait des commandes, là où, avec la qualité de l’offre, il y a encore des efforts à faire. Non pas que les Drives sont austères, mais la relation client n’est pas encore l’apanage des e-commerçants.
Ainsi, E.Leclerc pourrait être en mesure de distancer une nouvelle fois ses concurrents, car fort de ses 44% de parts de marché en valeur, pour seulement 20% du parc, l’enseigne verrait Auchan et Carrefour d’un oeil plus serein.
Bref. En imposant le must du digital dans ses Drives, E.Leclerc frapperait un grand coup dans l’ère du e-commerce. Un pari audacieux comme on les aime dans le secteur de la grande distribution et qui pourrait faire des émules chez les amateurs des nouvelles technologies. Un futur cadeau phare pour Noël prochain.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s