Aller à l’essentiel

//www.facebook.com/plugins/like.php?href=http%3A%2F%2Fwww.jebosseengrandedistribution.com%2F2014%2F07%2Faller-lessentiel.html&width=450&layout=standard&action=like&show_faces=false&share=true&height=35&appId=346845332102835

!function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0],p=/^http:/.test(d.location)?’http’:’https’;if(!d.getElementById(id)){js=d.createElement(s);js.id=id;js.src=p+’://platform.twitter.com/widgets.js’;fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs);}}(document, ‘script’, ‘twitter-wjs’);
À l’heure où tout est compté, où chaque minute s’avère essentielle et que la productivité dicte nos règles, aller à l’essentiel quand on est manager devient plus qu’une nécessité mais une obligation.
Manager aujourd’hui relève d’un défi personnel. Il s’agit de devoir prendre sans cesse de nouvelles décisions, de faire des choix, de trancher, d’agir vite, et surtout de répondre présent. Dans un contexte où le commerce n’attend pas, la réactivité des managers est le témoin de leur compétence. De là à dire qu’un manager débordé est un mauvais manager il n’y a qu’un pas.
Car disons-le clairement, face à l’abondance d’activité, le métier de manager devient de plus en plus complexe. Clés de voûte des enseignes, ils assurent la variable quand en bas ça ne va pas, et rendent des comptes quand plus haut ils cherchent des solutions. 
Faire des choix donc. Mais lesquelles ? 
_ Il y a les choix qui requièrent du temps important sur le court terme, mais qui vous en font gagner énormément sur le long terme ;
_ Inversement, il y a celui qui vous libère du temps crucial mais qui n’a en définitive aucun impact à moyen ou long terme ;
_ Celui qui permet d’éteindre un incendie à court terme, mais qui reporte certains de vos dossiers à régler ;
_ Celui qui vous fait prendre des risques sur le comportement de vos équipes , car oui on ne joue pas les Hommes comme avec les chiffres ; et encore d’autres…
Face à autant de choix, il faut souvent trancher. Quel est celui qui impactera le moins mon emploi du temps ? Quel est celui qui me fera avancer personnellement et quel est celui qui fera progresser le centre de profit que j’ai à charge ? Terrible défi.
C’est pourquoi, il convient à chaque manager moderne de définir ses grandes priorités, de savoir où aller et d’épargner les choix secondaires. Pour agir vite, il faut aller à l’essentiel.
Peut-être bien plus qu’un art, c’est une véritable thérapie qui nécessite un sens entier de l’effort et de l’organisation. Exit dès lors les superflus, place aux décisions, non pas les plus importantes, mais les plus intelligentes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s