Construire un groupe à partir d’une somme d’individus

//www.facebook.com/plugins/like.php?href=http%3A%2F%2Fwww.jebosseengrandedistribution.com%2F2014%2F09%2Fconstruire-un-groupe-partir-dune-somme.html&width=450&layout=standard&action=like&show_faces=false&share=true&height=35&appId=346845332102835
!function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0],p=/^http:/.test(d.location)?’http’:’https’;if(!d.getElementById(id)){js=d.createElement(s);js.id=id;js.src=p+’://platform.twitter.com/widgets.js’;fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs);}}(document, ‘script’, ‘twitter-wjs’);
Avec l’expérience, on apprend rapidement que la réussite d’un centre de profit passe par la qualité du management, et indéniablement par les valeurs transmises du manager. La clé de voûte de cette réussite dépend de l’efficacité de l’équipe. Pour s’assurer une cohésion, 7 secrets doivent être additionnés. 

Définir une ligne directrice : 

l’objectif pour le manager consiste à installer un premier cadre dans lequel les objectifs se doivent être compris, commun et surtout partagé par l’ensemble des individualités.

Prioriser les chantiers : 

qui dit objectifs, dit aussi projets, et également priorité. Si ces projets s’avèrent essentiels, il est nécessaire de leur définir un délai en fonction de leur importance et du temps escomptés à l’élaboration du projet. Le respect de ses délais et leur acceptation sont autant de vecteurs qui dicte le sens de l’action.

Construire un groupe : 

à la somme d’individualités, il apparaît nécessaire de nouer des liens pour construire un collectif. Le rôle du manager consiste à faire apparaître l’importance d’une cohésion d’équipe pour l’intérêt de chacun.

Développer une méthode : 

un manager qui sait où il va aura toutes les chances se s’attirer les faveurs de son équipe. C’est évident. Le manager représente la boussole. C’est lui qui guide et décide des évènements. Si cette boussole est validée et reconnue par l’équipe, alors la moitié du travail est fait. 

Réfléchir avant d’agir : 

la réflexion permet de mieux comprendre l’environnement. Avant de passer à l’action, un processus de concertation doit être envisagé. Il convient en effet de maîtriser son sujet pour mieux appréhender l’échéance qu’on a décidé de mettre en place. Auquel cas, la crédibilité du manager peut rapidement être remise en cause. 

Optimisation : 

plusieurs vecteurs conditionnent la réussite d’une équipe. La mécanique d’une équipe n’est autre que la réponse d’une combinaison de plusieurs vecteurs : temps, organisation, programmation des logiciels, anticipation, vie des autres rayons…

Valoriser l’équipe : 

enfin, quoi de plus juste que de valoriser les efforts et réussites collectives. Le sentiment d’avancer provoque des synergies au sein du groupe, et accroît le sentiment d’appartenance. 

La clé du succès d’un groupe dépend donc de la force et des liens qui la noue. Le respect de ces 7 principes ne sont autres que des bases saines au profit des résultats du centre de profit dont vous avez la charge.


Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s