DLC : attention au dépassement !

Si le gaspillage devient l’affaire de tous, et surtout pour la grande distribution, certains dépassent déjà les codes. Preuve en est : ces yaourts 
Si dans les faits ces produits sont encore consommables, la vente de produits périmés peut engendrer de sévères sanctions.
S’il s’agit d’une négligence, le vendeur peut être sanctionné de 450€ d’amende. En revanche, si le produit a été délibérément vendu, la personne concernée par la tromperie (directeur, chef de secteur ou chef de rayon) peut être plus durement sanctionné : jusqu’à 7 ans d’emprisonnement et 750 000€ d’amende. De quoi faire réfléchir…
Rappelons quand même que d’autres moyens et initiatives existent pour éviter le gaspillage. Soyez vigilants !
Produits datés du 24/05, vendu un jour après : le 25/05 dans un Super U région Finistère.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s