Le web va-t-il bousculer l’industrie agroalimentaire ?

La transformation digitale massive des entreprises est en marche. Aujourd’hui, de l’automobile à l’hôtellerie en passant par la grande consommation, nombreux sont les secteurs d’activité à guetter attentivement toutes les initiatives pouvant détrôner leur leadership. 
Car à moins d’être passé à côté de l’actualité, tous les secteurs sont potentiellement dans la ligne de mire de la transformation numérique, et éventuellement connaîtront à terme ce qu’on appelle plus communément aujourd’hui une Uberisation. Par Uberisation il faut comprendre que tous les secteurs seront un jour attaqué par les opportunités qu’offre le numérique. L’industrie agroalimentaire n’y échappera pas. Déjà plusieurs start-up ont lancé des projets prometteurs et remettent en question des politiques opérationnels. Mobeye notamment, une application qui pourrait à terme remplacer les commerciaux terrains, s’est déjà vue récompensé.
Si le numérique met le doute dans les entreprises, il faut avant tout se féliciter de l’avènement d’une nouvelle économie de partage et collaborative, une économie dans laquelle le client devient acteur de son quotidien et de sa consommation. Plus qu’un bouleversement, de profondes remises en question sont sur le point de modifier à jamais les modèles économiques traditionnels.

Le e-commerce comme principal fait d’armes

Le e-commerce a su s’imposer dans le paysage de la grande distribution. On est en effet bien loin des 65% qui pensaient il y a 20 ans que le web seraient un simple phénomène de mode. Le développement exponentiel du web a ainsi conquis le marché de la grande distribution, et ce malgré les réticences de départ, et a permis d’asseoir des perspectives de croissance qui étaient aux abonnés absents au milieu de la première décennie des années 2000.

Parallèlement, les marques ont aussi su s’adapter. Le marketing traditionnel laisse progressivement sa place au marketing digital. Fini donc la règle obsolète des 4P (Prix, Promotion, Produit, Place). Le marketing actuel doit se tourner autour des nouveaux outils du web, là où sont les consommateurs.
Pour exemple, les réseaux sociaux ont modifié la perception des marques vis-à-vis des consommateurs. Pour se renforcer sur le plan marketing, une marque doit désormais capitaliser sur son image et s’humaniser. C’est sur ce modèle que de grandes marques alimentaires ont su tirer leur épingle du jeu.

Exit les commerciaux ?

C’eût été déjà une première réflexion : le monde de l’emploi connaîtra à son tour de profond bouleversement. Exit le salariat protecteur, place au travail partagé et au portage salarial. Mais là n’est pas vraiment la question.
La multiplication des ventes sur la toile a affaibli le rôle des commerciaux. Ceci étant, le chiffre d’affaires sur le web n’atteint que 6%. La vente physique a donc encore de beaux jours devant elle. 
Si le métier de commercial n’est pas encore enterré, le métier reste confronté à une évidente transformation. L’internaute est devenu connectée et surtout surinformé. La décision d’achat a déjà pris de l’ampleur alors que ce dernier n’a pas franchi le seuil d’un point de vente. Loin de là donc la phase de découverte que le web a déjà épluché, le commercial passe directement aux questions et à la conclusion de la vente.
L’essor prochain du 3.0 privilégiera davantage l’interaction et les échanges via les outils digitaux. Les métiers de vendeurs-conseils et les sites marchands tels que nous les connaissons devront se renouveler pour offrir des expériences toujours aussi nouvelles dans le processus d’acte d’achat.

Suivez d’autres réflexions sur l’industrie agroalimentaire sur Agromedia.fr
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s