[Réflexion] Le virtuel appartient-il au réel ?

Longtemps le web a été pensé comme une menace pour les commerces physiques. D’ailleurs, longtemps, le web a été perçu comme un phénomène de mode qui connaîtrait une fin sinistre. Et pourtant ! Par peur de cannibaliser un modèle économique rentable et surtout bien en place, le web a obligé les entrepreneurs à repenser les codes de l’entreprise. Ce dernier m’a souvent porté à de nombreuses réflexions.

En moins de 10 ans, les influenceurs d’antan sont devenu nains, et l’avenir s’est ombragé à la cime des nouveaux géants du monde. Les GAFA – les NATU pour ne pas les citer – sont devenus en moins de 10 ans des influenceurs aux places très convoitées. À eux seuls, ils sont parvenus à dicter le monde, ce que les grandes entreprises des 30 glorieuses étaient (seulement) parvenus à faire au bout de 20 ou 30 ans, voire bien plus.

Encore aujourd’hui, et malgré eux, la puissance des médias sociaux et la position des nouveaux leaders du monde, est encore négligée. Et pourtant ils sont là. Bien que certains n’aient pas encore compris leur intérêt, fracture générationnelle oblige, le web est devenu est un processus irréversible pour lequel quiconque ne pourra s’adonner à vouloir les contrer. 
Les entreprises d’aujourd’hui tentent avec leurs armes de suivre cette évolution, malgré eux. Ils aspirent à repenser leur entreprise et cherchent en vain un nouveau modèle économique aussi rentable que par le passé. Or, il apparaît bien prétentieux de vouloir se faire de l’argent sur le dos de ceux qui n’en gagnent pas encore (Amazon, Instagram entre autres). La politique du risque et la culture de la non-réactivité causent de nombreux torts. Tout un écosystème converge aujourd’hui. La liste est longue : Promodéclic, pour les prospectus par exemple.

Longtemps la question de la complémentarité du physique et du virtuel s’est posé. Les livres de cours, les experts, les réflexions d’études ont désormais une réponse. La question aujourd’hui n’est plus de savoir si le web – le virtuel – et le physique – le réel – sont complémentaires. Non, car le virtuel appartient aujourd’hui au réel !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s