L’Homme qui a inventé le gerbeur est mort dans son vomi

Ce matin, au siège de l’hôpital de Dublin. La presse s’est déplacé en nombre pour assister à la conférence de presse. Si les rumeurs couraient déjà sur les réseaux sociaux, le docteur John Smith, a confimé la triste nouvelle : l’inventeur du gerbeur, Timothy Fenwick, est mort dans son vomi. Les circonstances de son décès sont dramatiques. Reportage.
Il n’aura fallu que quelques minutes pour que la nouvelle parcourt la toile. Twitter était hier soir en effervescence. À 21h04 précise, la femme de Timothy, Rose Fenwick, tenait un tweet énigmatique qui a envahi le web en quelques minutes. 
Ces quelques mots ont donc suffi pour répandre la rumeur et propager une nouvelle qui émeut le monde de la grande distribution. Les internautes, eux, n’ont pas tardé à lui rendre hommage. Des photos de gerbeurs et de transpalettes ont largement envahi les réseaux sociaux.
Une minute de silence à Intermarché de Vendin-le-Vieil
Pour nombre de salariés du secteur, Timothy était surtout connu en son nom, Fenwick, qu’il avait apposé sur chacun de ses gerbeurs. Les salariés n’ont pas manqué de lui rendre hommage et les témoignages se sont multipliés. « Le gerbeur électrique est une nécessité. Tous les jours je l’utilise pour descendre ma palette de farine », déclare avec émotion Martine, 47 ans et employé au rayon condiment.
Alexandre, 25 ans et manager au rayon liquide a quant à lui un rapport particulier avec l’outil : « Pour être honnête, au début j’appréhendais son utilisation. On commence par des petites palettes au 1er étage, puis avec l’expérience on peut même descendre une palette de Ricard du second étage. Toute la dextérité est dans le pouce ». « La minute de silence a été entièrement respecté ce matin » confirme de son côté le Directeur de cet Intermarché, profondément marqué par la nouvelle.
Une pomme et des haricots comme dernier repas
Timothy Fenwick était un homme respecté, mais la vie lui a réservé un triste sort. Hier soir, à 18h43, alors qu’il rentrait du travail, Timothy savoure un apéro : un vieux whisky et quelques bretzels. Au repas, Rose lui avait préparé un plat plutôt modeste : des haricots au beurre et une pomme en guise de dessert.

Rose s’absente ensuite quelques minutes pour passer un appel téléphonique. C’est alors en revenant dans la salle à manger que Brenda découvre l’homme, le corps inanimé sur le tapis persan, la chemise de l’homme couverte de vomi. À 19h29, l’homme est visiblement mort étouffé. Les secours n’ont rien pu faire.

Excellent 1er avril à tous ! 😉
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s